Édito de mai

Le Cabaret de la TIR, le 4 mai

TIR vs LISM, le 21 mai

Entretien avec notre MC Julien, qui paraît ce mois-ci dans « L’Improvisateur », le mensuel de l’improvisation…

L’Improvisateur : Julien, d’où vous vient cette envie de devenir Maître de Cérémonie ?

Julien : c’était en 1985, mon père m’emmenait régulièrement voir des matchs d’improvisation. À cette époque, les matchs étaient interdits et se jouaient clandestinement dans la grange d’une ferme, ou dans un hangar de banlieue lointaine. Je me rappelle surtout d’un match entre la TIR et la Ligue d’Improvisation de Seine et Marne (la LISM, NDLR) qui se jouera de nouveau, je vous le rappelle, le 21 mai à la MQ de Villejean. Ce fut alors une révélation : je ne regardai que le MC et je dis alors à mon père « Je veux des frites ET devenir MC ».

L’I : C’est donc ce jour qu’il y a eu le déclic ?

Julien : Oui. À six ans, je me suis fait repérer par un recruteur de l’école de MC de Valence (dans la Drôme, NDLR), où l’impro était légale. Après un cursus classique, je sors major de ma promo à neuf ans et me spécialise dans le MCsage de match. Je réalise ensuite plusieurs stages dans le monde.

L’I : Et quid du MCsage de cabaret‎ ? Vous n’en faites pas ?

Julien : Non, pour une raison de pognon tout simplement. Je n’ai pas peur de le dire, l’argent n’est pas un tabou pour moi. J’ai vite compris à neuf ans que le match était plus rentable. Je voyais mes copains de promo qui préféraient le cabaret. C’est normal, ils étaient mariés avec des enfants et un crédit maison sur le dos : ils cherchaient donc des revenus plus réguliers, mais moins élevés.

L’I : Vous donnez des conseils aux MC Cabaret de la TIR ?

Julien : Pas du tout. Jamais. Je n’aime pas cette notion de donneur de conseils ou du prêcheur de la bonne parole. Par contre, ils me demandent beaucoup de conseils, et cela se traduit par de belles performances. Allez voir le prochain Cabaret de la TIR au Sablier, à 20 h 30 le mercredi 4 mai, et vous verrez !

L’I : Il y a eu bien évidemment cette interruption dans votre ascension ?

Julien : Oui. Le drame de ma vie, ma blessure (il ne peut retenir ses larmes, NDLR). Snif, pardon. Juin  95 : je suis convoqué à MCser un match à Tarbes. À l’entrée des joueurs pour l’échauffement, lorsque je regagne ma table, je prends appui sur la patinoire… Celle-ci se dérobe sous mes pieds, je pars la tête en avant et m’écrase sur les platines du DJ… Nez cassé, fracture du cubitus, rupture des croisés internes du genou gauche, sans compter les deux platines du DJ détruites.

L’I : Neuf ans d’arrêt ?

Julien : Oui. J’ai récupéré très rapidement physiquement, j’ai cette capacité. Mais il restait l’appréhension : je ne pouvais pas entrer dans une patinoire.

L’I : Et puis la résurrection…

Julien : En effet. Je me suis rendu à un match TIR vs LISM – prochain match le 21 mai, je vous rappelle. Au micro le DJ, Céd de son prénom, annonce « Nous avons un problème, le MC est ivre et chante des chansons paillardes normandes dans les loges… Y a-t-il un MC valide dans la salle ? ». Je reste au fond de mon siège lorsque la voix de mon voisin s’élève « Ouais, il y a Julien ici ! ». Je réponds par la négative : s’en suit une lutte féroce, physique… avant que tout Villejean se mette à scander « Julien, Julien, Julien ».

L’I : Et vous êtes descendu…

Julien : Vous savez, je suis très timide et humble… Mais je me suis dit « Bon sang, tu es le seul à pouvoir sauver le spectacle, en plus c’est la LISM ! ».

L’I : La troupe qui vient jouer le 21 mai à Villejean ?

Julien : Tout juste (sourire). Mais laissez-moi terminer : je descends, je regarde la patinoire un instant… Un frisson traverse Villejean dans un silence… Puis c’est l’explosion de joie lorsque je saisis le micro et hurle « Bonsoir Villejean ! »

L’I : Depuis, vous êtes attaché à la TIR…

Julien : Oui. J’ai une vraie confiance dans leur patinoire. En plus, je ne vous l’ai pas dit mais le 21 mai, la LISM vient !

L’I : Merci Julien !

Julien : Merci à vous et n’oubliez pas, grâce à vous, nous ne marcherons jamais seuls.

 

Auteur : Julien (oui, il écrit ses propres interviews)

Édito d’avril

Le Catch de la TIR 2016

L’hiver a enfin cédé la place au printemps, le soleil pointe peu à peu son nez à travers les nuages, mais comme le dit le vieil adage : en avril, ne te mets pas tout nu.

Les vacances scolaires apportent, à ceux qui ont la chance d’en bénéficier, un repos bien mérité, tandis que les autres continuent de trimer.

Courage !

Si vous êtes en congé, vous aurez donc tout le temps qu’il faut pour venir vous réchauffer au Sablier vendredi 8 avril à 20 h 30 pour le Cabaret de la TIR.

Les autres, nous vous prescrivons également une cure d’une soirée au Sablier ce même soir, histoire de vous changer les idées et de commencer le week-end sous les meilleurs auspices.

Puisqu’un bonheur ne vient jamais seul, vous pouvez d’ores et déjà réserver votre samedi 23 avril, où nous vous teasons dès aujourd’hui avec un catch mémorable, dont nous vous reparlerons très bientôt.

Prenez donc vos agendas, qu’ils soient électroniques ou papier (nous ne vous jugeons pas), et notez donc ces deux dates :

Vendredi 8 avril, 20 h 30 au Sablier : le Cabaret de la TIR

Samedi 23 avril, 20 h 30 à la Maison de Quartier de Villejean : le Catch de la TIR

Attention, nous ferons passer une feuille de présence et les dieux nordiques s’abattront sur ceux qui ne seront pas là, car les absents ont toujours Thor.

Auteur : Sébastien

En mars, la TIR repart.

La TIR vous dit pourquoicliquez sur l’image pour plus d’infos !

Un jour, un papa attentionné allait coucher son fils. Il ferme les volets, borde la couette, pose un bisou sur le front de sa progéniture, et s’apprête à repartir quand l’enfant se redresse dans son lit.
- Papa, pourquoi il pleut ?
Le père, aimant et patient, vient se rasseoir sur le lit, remonte ses manches, et commence à expliquer à son enfant le cycle de l’eau, l’évaporation, la condensation et la pluie…
- Tu comprends, mon grand ?
- J’imagine, oui….
Un bisou sur le front, et le père repart quand retentit de nouveau le fiston :
- Papa, et pourquoi il n’y a plus de dinosaures ?
Dans un soupir, surtout que le match de rugby à la tévé a déjà commencé, le père se rassoit et attaque les pluies de météorites, les animaux à sang chaud ou froid, la sélection naturelle et la théorie de l’évolution.
- Ça te va, champion ?
– Oui…
Le père se dirige alors d’un pas vif vers la porte quand il est, de nouveau, arrêté par les questions de son adorable rejeton :
- Papa, et puis pourquoi le savon, ça nettoie ?
Essuyant une goutte de sueur qui perle à son front, le père se lance dans une rapide présentation des agents tensioactifs dont la tête attire l’eau et repousse la graisse, et la queue l’inverse, et ces particules qui viennent donc se placer entre la peau et le gras.
- T’as compris, bonhomme ?
- À peu près…

Le père se rue vers la porte quand, ô malheur, résonne dans la chambre une énième question :
- Pourquoi le verre il est transparent ?

Ce pauvre papa a besoin d’aide ! Heureusement, nous sommes là pour lui. Le samedi 19 mars, au Jardin Moderne à 20 h 30, La TIR vous dit pourquoi. Nous répondrons, en 2 x 45 min d’improvisation, à toutes vos questions restées, jusque-là, sans réponse. Venez nombreux-ses, et apportez vos questions ! Cinq comédiens, un maître de cérémonie et un musicien y apporteront des réponses.
Pensez à réserver ici !

Mais la TIR, pour vous apporter des réponses, a parfois besoin de partir en quête de la vérité, auprès d’autres troupes à la sagesse complémentaire. Ainsi, nous irons rencontrer lors de matchs d’impro la LIP de Paris, samedi 12 mars, et la LIMA d’Angers, samedi 26 mars. Si vous aussi, votre soif de savoir est inextinguible, suivez-nous dans cette tournée nationale !

Auteur : Samuel

Février : Fest’Impro, Cabaret et Match !

20151009-Cabaret-octobre

20160227-TIR-vs-LIP

Sentez-vous, comme nous, cette douce brise de partage et d’amour bienveillant vous cueillir, vous saisir et vous faire tournoyer, pour finir enfin par vous envelopper ?

Observez, comme notre environnement est à la mode du partage, du don, du troc, de la rencontre… Écoutez donc cette petite voix qui vous murmure à l’oreille de pousser vos limites pour aller vers l’autre… Caressez-vous peut-être l’espoir de vivre de petits et grands bonheurs, blottis les uns contre les autres lors d’une soirée d’hiver… Venez donc goûter, ou regoûter, à ces plaisirs gourmands et enivrants !

Pour commencer, cinq émissaires de la TIR se rendront à Saint-Louis du 5 au 7 février, pour le Fest’Impro 2016, organisé par l’ATHILA. Si vous êtes dans le coin ou en panne quelque part sur l’A35 , n’hésitez pas !

Nous poursuivrons ensuite l’aventure avec Bruno et Gigi le vendredi 12 février au Sablier, pour un Cabaret (résas par tél. au 02 99 36 32 38), où plaisir et attraction seront de mise.

Puis, nous prolongerons ce sentiment passionné de promiscuité par des retrouvailles délicieuses avec nos amis parisiens pour un Match exalté, samedi 27 février à la MQ Villejean (réservation en ligne ICI).

Tous vos sens sont en éveil et ne demandent qu’à trouver une réponse des plus adaptées possible : ne cherchez plus, RÉSERVEZ !

Mélanie, princesse de la TIR