Le troisième mois de l’automne météorologique dans l’hémisphère nord.

 
 
Novembre, 
 
Selon Wikipedia : « Novembre est le onzième mois des calendriers grégorien et julien. Ce mois dure 30 jours. Il est le troisième mois de l’automne météorologique dans l’hémisphère nord, alors qu’il est associé au printemps dans l’hémisphère sud, mais aussi le premier mois hivernal (estival dans l’hémisphère austral). Son nom est issu du latin « novem », qui signifie neuf car il était le neuvième mois de l’ancien calendrier romain. »
 
Merci Wiki ! En gros c’est le bordel sur la terre ! C’est l’automne mais aussi le printemps et le début de l’été. Bref, certains feront la fête sur la plage pendant que d’autres feront les pingouins dans un café pour se réchauffer…Je dois avouer que cette saison est tout de même ma préférée. 
 
Entre les lueurs d’un soleil rosé, d’une brume fraichement arrivée, et les multiples couleurs accrochées aux arbres, me voilà ravie de poser mes lunettes de soleil, le chauffage réglé sur 4 et rouler en direction d’une fin ou d’une nouvelle année. 
 
Coincés entre ces deux étapes, je vous invite à venir vous réchauffer au Sablier où nous vous recevrons avec un cabaret des plus délicieux comme un bon film au coin du feu ! Si votre coeur s’en impatiente l’équipe de la TIR rencontrera les Malins de Nantes ce dimanche !
 
Bien à vous ! 
 
Léa B;-)

 

C’est la rentrée !

Mesdames et Messieurs les internautes,
En cette rentrée théâtrale de la TIR, il nous a paru intelligent de faire un point sur la situation.

Tout d’abord il est important de porter à votre connaissance le fait que la troupe connaît un nouveau président depuis le mois de juin dernier. La troupe salue Pierre Yacger pour son investissement à ce poste. Il a été remplacé par Annelise Pousset. Personnage très reconnu dans le milieu de l’improvisation pour sa droiture et son sérieux, elle est souvent comparée à Angela Merkel. Elle a d’ores et déjà fait savoir qu’elle ne céderait rien aux fainéants de l’improvisation et que sa mandature sera saturnienne, moins loin que Jupiter et donc plus pratique à cause de ses heures de travail. Elle prône une improvisation libre et ouverte mais en même temps qui respecte les règles. Elle transformera ses paroles en action et l’a démontré en scandant « le Président est mort, vive la présidente »…. Nous n’avons plus de nouvelles de Pierre ni de sa famille…

Sa première décision a été de complètement réformer le calendrier des spectacles de la saison mais en même temps sans perturber nos fidèles spectateurs. Ainsi, pour cette saison 2017-2018, nous vous proposons un cabaret mensuel au bar le sablier, deux spectacles « Forme longue » et enfin 3 matchs à la maison de quartier de Villejean. Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos dates en cliquant sur le lien calendrier à droite. Il s’agît d’une vraie réorientation artistique puisque la saison passée nous avions effectué seulement 2 matchs à domicile.

Afin de démontrer sa volonté d’une improvisation en marche, la TIR vous propose dès le 6 octobre un cabaret au sablier à 20h30 !

Pour que rien ne bouge mais plus vite !

Julien

Chez nous, on Juin l’utile à l’agréable

Personnellement, l’été ça me rend maussade. Les villes se dépeuplent, Rozanne et Jean-Mi commencent à faire des plans pour emmener les gamins à la plage pour les vacances et, bien évidemment, ils ont encore moins le temps de sortir qu’à l’accoutumée. Même les sorties entre potes foutent le camp, elles délocalisent pour la saison des festivals : Clisson, Carhaix, Belfort ou même Aurillac pour peu que l’on s’intéresse à autre chose qu’à la musique. Ce mois-ci en bref pour moi, c’est coup de gueule et ennui mortel.

Sauf pour une chose. Une équipe ne me laisse pas tomber. Un collectif uni comme les cinq doigts de la main des trois mousquetaires. Bien sûr que cette bande est toujours là pour nous. Ami-e-s rennais-es, vous qui n’êtes pas de celles ou ceux qui désertent votre ville de cœur, par choix ou par finance, sachez que la TIR est encore là.

Je l’ai appris grâce à un vol d’étourneaux : magnifiques oiseaux dont le ballet, tel celui des abeilles, peut être clairement interprété une fois que l’on connaît les secrets de cet art communicatif. Les volatiles, venant tout droit de la rue Jean Guéhenno, ont transmis un message que j’ai décrypté ainsi :

« Cui cui. Vendredi 9 Juin, la TIR présente un cabaret très spécial. STOP. 10 joueurs et joueuses en scène pendant la soirée. STOP. Dernier spectacle de la saison, c’est à ne pas manquer. STOP. STOP. Cui cui. »

Le règne animal sait se montrer plein de surprises. Que Rozanne et Jean-Mi aillent rôtir sous le soleil de Saint-Malo ou de Palavas-les-Flots avec leurs abominables morveux, je n’en ai plus rien à faire. Les étourneaux ont raison. Le 9 Juin je comblerai le vide de ma vie sociale grâce à la seule chose qui me fasse sentir à la fois vivant et admiratif : l’improvisation. Je serai au Sablier, et ce dès 20h30 voire avant, hors de question que l’endroit soit complet en mon absence.

… Comment ? Un nouveau vol d’étourneaux ?
Une information complémentaire, c’est sérieux ?
… Oui « cui cui », j’avais bien compris, je leur annonce tout de suite.

Ami-e-s rennais-es, les étourneaux nous aiment, la TIR également. En Juillet, ils seront encore là pour un match organisé par la CIBLE. Le jour précis, c’est le 8. Le lieu c’est le 16, rue Papu. Tous ensemble, et grâce à l’improvisation, nous pouvons réduire la durée de vie de l’été. Nous vous tiendrons au courant des prochaines informations traitant de la TIR d’ici peu.

[Ce communiqué vous était proposé par la Troupe des Étourneaux Unis de Bretagne.]