Carte Blanche

On m’a parlé d’une carte blanche sans rien me dire d’autre.

Serait-ce un carton rouge dont on ne voit pas la couleur ou la carte de visite d’un agent trop secret ? J’ai cherché dans des archives parmi les rouleaux de parchemins, et j’ai trouvé de vieilles cartes effacées qui avaient dû indiquer le lieu d’un très ancien cabaret. Eli, le conservateur du musée m’a raconté que c’était le lieu de toutes les fantaisies. Dans ce cabaret se côtoyaient musiciens, danseurs, jongleurs, acrobates et magiciens. Chaque soir était inédit sous les strass, derrière les flammes et sur les planches. Plus incroyable encore, la rumeur court que lors de certaines soirées se déroulait un étrange rituel qui permettait, le temps d’une représentation, de ressusciter un artiste d’entre les morts. Eli affirme ainsi que Chopin aurait donné un concert en duo avec Boris Vian un soir d’été 1955. Perplexe mais rêveur, méfiant mais curieux, j’ai continué mon investigation. J’ai remonté la piste, d’une carte postale à moitié lisible à la carte des desserts d’un restaurant monochrome, où toute la nourriture est blanche, en passant par la carte d’identité du soldat inconnu.

Perdu dans ces méandres, j’ai décidé d’aller voir une cartomancienne afin d’y voir un peu plus clair. D’ailleurs c’est ainsi qu’elle s’appelle, Claire. Résultat : le Pendu, L’Hermite et l’Étoile. Mon impatience devrait donc durer un certain temps. J’avais les réponses en moi mais je devais prendre le temps de faire la paix avec mon passé pour trouver la voix de ce cabaret. Une fois atteint, cela bouleverserait probablement ma vie.

J’ai donc attendu, médité, parlé, griffonné en espérant que LA réponse surgisse. Un soir, alors qu’un ami m’invitait à une jam dans un nouveau bar, j’ai eu un flash : peut-être pas la carte blanche, mais la quarte blanche. Il s’agirait donc de musique ? Et c’est bien ce soir là que ma vie a changé, lorsque toutes les rumeurs se sont confirmées. Les choses les plus folles se passaient donc dans ce cabaret aux frontières du réel musical et de l’irréel improvisé.

Si vous aussi, vous voulez vivre une expérience hors du commun, vous pouvez venir y voir jouer la TIR le 12 avril à 20h30. Le bar s’appelle maintenant le Sablier*.

Pour ceux qui seraient frileux d’expériences alternatives, la TIR reçoit la Troupe du Malin (Nantes) le 27 avril, 20h30 à la Maison de Quartier de Villejean**. Il n’est plus question de carte blanche mais de carton de vote pour essayer de départager tant bien que mal des improvisateurs en pleine forme.

Ludo.

* Bar Le Sablier, 70 Rue Jean Guéhenno, 35700 Rennes : réservation au 02 99 36 32 38 de 12h à 14h et de 19h à 0h.

** Réservation pour le Match sur Billetweb

MARS, NOUVEAU DEPART

Devant la gronde de certains improvisateurs de la TIR, l’association a décidé de mener un grand débat national entre ses adhérents… Faut dire que les joueurs Lune, Anaïs, Gilles et Étienne (nouvellement arrivés) n’ont pas laissé le choix. Ils ont bloqué l’entrée de la patinoire pendant deux mois, empêchant tout spectacle de se produire. L’intervention des gros bras de la troupe pour déloger ces révolutionnaires n’a rien changé, la  présidente s’est résolu à ouvrir le dialogue. C’est la première fois en 20 ans d’existence qu’un dialogue est ouvert au sein de la troupe. Il y a bien eu une tentative en 2013 sous la mandature Marchal mais ce n’était qu’un simple canular.

Le débat s’est déroulé dans un sombre gymnase de la banlieue rennaise et a duré environ 26h. Diverses sujets ont été abordés comme la marque des bières à acheter avant les spectacles ou la police à utiliser pour la rédaction des mails envoyés en passant par la durée des pauses durant les ateliers. Aucun sujet n’a été considéré comme tabous et la présidente a répondu à toutes les demandes démontrant au passage qu’elle maîtrisait tous les sujets. A la sortie de ce marathon, les réactions étaient unanimes, la
présidente a frappé fort au sens propre comme au sens figuré.

Extraits :
« Elle m’a écouté et promis que je reverrai mes filles après le prochain spectacle » Bertrand ;
« Elle s’est engagée à nous mettre à disposition une demi bouteille d’eau pour 15 lors des spectacles » Julie ;
« On aura un délai supplémentaire de 10 minutes pour répondre à ses demandes par mails, c’est fantastique » Laurent ;
« 26h de débat et pas une goutte de sueur sous les bras, je suis épaté ! » Frédéric.

D’autres propositions ont été faites lors de ce grand débat national interne. Mais les deux propositions les plus fortes restent celles-ci :
– Un cabaret le vendredi 1er mars au bar le Sablier à 20h30* ;
Et
– Un catch d’improvisation le samedi 30 mars à la maison de quartier de Villejean à 20h30.**
La présidente a clôturé le débat en ces termes « voilà, j’ai répondu à vos demandes, alors arrêtez de me râper les nerfs et remettez-vous au boulot ».
Julien, rapporteur

PS : dans l’affaire DJ Ced, la présidente a tenu à rappeler que toutes les procédures ont été respectées. Monsieur DJ Ced était un collaborateur et depuis les révélations faites par médias-impro, celui-ci s’est vu démis de toutes ses fonctions. Une commission doit l’entendre ces prochains jours pour faire la lumière
sur ses activités.

* Bar Le Sablier, 70 Rue Jean Guéhenno, 35700 Rennes réservation au 02 99 36 32 38 de 12h à 14h et de 19h à 0h.

** Réservation pour le catch sur Billetweb

CHANT DE L’HEURE

A chaque heure son chant, à chaque chanson ses paroles, à chaque parole son mot, et à chaque mot ses lettres.
 
C’est ça le mois de Février après tout ! De la poésie, du froid et des crêpes ! L’heure des bonshommes de neige est venue, mais aussi celle du verglas, des oiseaux un peu enroués qui chantent « Cucurucu » au lieu de « Cuicuicuicui ». Ces geais plutôt moqueurs que l’on fait rire rien qu’en restant là, à se vautrer sur le verglas, ou à faire un ange dans la neige, comme un enfant.
 
Février c’est aussi le mois de la Saint-Valentin et des amourettes à l’italienne au rythme des Fabri fibra de nos conquêtes. Pour la TIR ce sera également l’occasion d’une rencontre avec la LISM à Châtelet-en-brie. L’occasion pour nous de nous rappeler nos jours heureux avec cette troupe que l’on prend plaisir à voir régulièrement, tel le feu de cheminée qui apprécie de voir régulièrement sa famille s’y réchauffer.
 
Mais Février c’est tout de suite. Ce n’est pas un mois sur lequel on se jette sur la fin avant d’en avoir savouré le début. Alors n’hésitez plus, et venez nombreux à la Maison de Quartier Villejean le 2 février pour voir la TIR face à la LICOEUR. Vous ne pourrez pas rester assis paisiblement sur vos fauteuils pendant tout le match. Il vous faudra vous lever, hurler et mettre le feu à la patinoire pour nous faire oublier le froid hivernal, et enfin trouver le charme fou de Février !
 
J’entends d’ici les gens qui doutent de mon argumentaire. J’entends d’ici ceux qui regrettent les adieux de Janvier, le sex symbol de l’hiver. J’entends d’ici cette véritable corrida contre la chaleur. J’entends d’ici ceux qui voudraient d’un hiver éternel. Mais comme l’a dit Mélanie Patterson, le calendrier et ses températures s’ouvrent et se referment au gré des mouvements de ce grand accordéoniste qu’est le temps.
 
 
 
Laurent.L

2019 année de…

Nous y sommes enfin, 2019 sera l’année du neuf ! Et si toutes ces choses dont nous rêvons depuis longtemps devenaient réalité cette année ? Revenir à l’instant présent, écouter ce corps qui parle, se foutre du regard des autres, s’amuser sans se préoccuper du résultat…

C’est décidé demain je bois du Champomy au réveil, je vais nager quelques longueurs dans la vilaine, je sors nu de l’eau et j’assume toutes les réactions de mon corps face au froid, je dis « je t’aime » à mon meilleur pote qui ne parle que de foot, j’apprends l’hypnose pour soutirer une augmentation à mon patron, je fête mes 32 ans et demi, je propose à ma jolie boulangère d’aller voir la TIR jouer le 25 Janvier au bar l’Eprouvette (Le Bourg, 22630 Saint-André-des-Eaux). Puisqu’il faut battre le fer lorsqu’il est chaud, je l’emmène la semaine suivante au match d’impro TIR vs Licoeur à Villejean le 02 Février.

C’est sûr 2019 sera l’année du neuf, de la teuf et de la meuf ! Et vous ? C’est quoi vos résolutions ?

Oseï